Banque : les enjeux du marché suisse

Banque : les enjeux du marché suisse

suisse2

Le marché suisse possède des enjeux qui lui sont propres du fait de sa spécificité et de son évolution récente : nouvelles réglementations, lutte contre l’évasion fiscale, croissance de la concurrence et numérisation à marche forcée.

Quatre enjeux clefs se dégagent :

  • La transparence fiscale

La transparence fiscale s’impose peu à peu sur le plan international. La Suisse est également concernée, avec l’échange de renseignements en matière fiscale prévu pour 2018.

En mai 2014, la Suisse et l’Union européenne ont entériné la fin du secret bancaire suisse à partir de 2018 : la Suisse a officiellement signé un accord sur l’échange automatique d’informations fiscales concernant les ressortissants européens ne résidant pas en Suisse.

Une étape majeure vers une plus grande transparence, nécessitant un ajustement des systèmes et des législations des acteurs du secteur bancaire.

  • Les taux d’intérêt négatifs

Le durcissement du contexte des taux d’intérêt par la Banque Nationale Suisse (BNS) met les Banques face à une gestion de bilans bancaires difficile. De plus, les taux d’intérêt négatifs limitent les possibilités d’investissements des entreprises et diminuent le volume de transactions.

  • L’abolition du cours plancher

La forte baisse de l’euro face au dollar américain conduisant à une dépréciation du franc face au dollar, le 15 Janvier 2015 la BNS a pris la décision de renoncer au taux plancher de 1,20 CHF pour 1 €. Cette abolition du cours plancher a pour conséquence une forte croissance du risque de crédit des banques. Les banques font face a des pertes de change sur les valeurs en dépôt en devises étrangères , plus particulièrement dans le secteur de la gestion de fortune internationale., impactant négativement les produits des commissions.

  • La numérisation à long terme

L’évolution technologique amène les acteurs du secteur financier à radicalement changer leur stratégie. Par ailleurs, les grandes entreprises technologiques et de télécommunication gagnant du terrain dans les segments importants du secteur bancaire, les banques sont amenées à défendre l’interface client, et à l’utiliser de façon plus innovante.

Dans un premier temps, la définition de stratégies numériques intelligentes constituera un canal de distribution supplémentaire.